Resto Trottoir du 25 Février

 

Pour le prochain resto-trottoir, on se donne rendez-vous comme à notre habitude pour le dernier dimanche du mois, c'est à dire le dimanche 25 février, à partir de 12h30 sur la place Marulaz à Besançon.

S'il pleut, s'il grêle ou s'il neige (c'est bientôt l'hiver...normalement) ... on trouvera refuge sous les arcades du quai Vauban.

N'hésitez à venir nous donner un coup de main à la cuisine le samedi (contactez nous par mail assez tôt à l'avance pour qu'on vous donne l'adresse), ou nous aider à installer et à servir le repas le dimanche à partir de 11h30 devant la librairie l'autodidacte Place Marulaz.


Repas du dimanche 28 janvier 2024

 Bonne année 2024 à tou-te-s !

Le dimanche 28 sera le premier Resto Trottoir de l'année 2024 !! et vous êtes tou-te-s les bienvenu-e-s

Ce sera comme d'habitude à partir de 12 heures 30, place Marulaz à Besançon, ou à l'abri sous les arcades du quai Vauban si la météo n'est pas au top (pluie, neige, blizzard,etc). 

 
N'hésitez pas à venir nous donner un coup de main à la cuisine le samedi (contactez nous par mail assez tôt à l'avance pour qu'on vous donne l'adresse), ou nous aider à installer et à servir le repas le dimanche à partir de 11h30 devant la librairie l'autodidacte Place Marulaz.

Resto Trottoir du 31 décembre

Et oui ! il y aura bien un resto-trottoir ce dimanche 31 décembre pour clôturer l'année 2023 avec de bonnes résolutions!
Alors rendez-vous place Marulaz à partir de 12 heures 30, ou sous les arcades s'il pleut ou s'il neige.

 

N'hésitez non-plus à venir nous donner un coup de main à la cuisine le samedi (contactez nous par mail assez tôt à l'avance pour qu'on vous donne l'adresse), ou nous aider à installer et à servir le repas le dimanche à partir de 11h30 devant la librairie l'autodidacte Place Marulaz. 

Resto Trottoir du 26 Novembre + Braderie et concerts à la Scops

Dimanche 26 novembre, entre une cantine végétalienne et gratuite organisée par le Resto-trottoir et la grande braderie de la SCOPS (tout la friperie à 1€!) assaisonnée de concerts labellisés anti-solitude-dominicale, on va pas s'ennuyer ! Voilà le programme pour une journée bien bousbotte ! 

12h30 c'est RESTO-TROTTOIR :
Bien manger, végétalien, de la bouffe de récup', gratuite, cuisinée avec amour et dans une bonne ambiance !? C'est possible, et c'est tous les derniers dimanches du mois, place Marulaz ! Bon vu qu'on aime pas être gaugé·es, s'il pleut on traversera le pont Battant pour se mettre à l'abri sous les arcades Quai Vauban !
 
14h-17h c'est la GRANDE BRADERIE à la SCOPS
L'hiver arrive, et vous avez besoin de trouver une polaire et une écharpe qui vous permettront de venir en manif même à -20° ? Ou alors vous voulez profitez des petits prix pour vous préparez (déjà) à la prochaine canicule ? N'hésitez plus : on a trop d'habits alors dimanche 26, à la Scops, on brade la fripe ! Tout à 1€, même les godillots !
 
17h c'est CONCERTS (prix libre+1€ d'adhésion à la SCOPS) avec deux groupes toulousains-zinzins :
-NUIT BLEUE (hardcore/noise) : Une basse, une batterie, un saxophone et deux voix dont une criée en spoken word/rap et l'autre screamée depuis l'arrière de la batterie.
https://nuitbleue666.bandcamp.com/
-ROTOFIL KHONÄAR : (Punk/Noise/Drum&Bass): Deux connards / une batterie / une basse / une voix barjot, te voilà mis k.o.
https://www.youtube.com/watch?v=wAzhaqBuN_w

 

 

N'hésitez non-plus à venir nous donner un coup de main à la cuisine le samedi (contactez nous par mail assez tôt à l'avance pour qu'on vous donne l'adresse), ou nous aider à installer et à servir le repas le dimanche à partir de 11h30 devant la librairie l'autodidacte Place Marulaz. 

Fresques à l'Autodidacte en novembre et décembre 2023

Deux fresques sont prévues à l'Autodidacte ces prochaines mois : la fresque du numérique le 22/11 de 19h à 22h et la fresque du sol le 20/12 de 19h à 22h. Attention, c'est sur inscription sur https://linktr.ee/fresquesbesancon et l'atelier est annulé s'il n'y a pas au moins 5 participants.

Une fresque, c'est quoi ? Il s'agit d'un format d'atelier qui reprend le principe de la fresque du climat : plusieurs temps pour comprendre les mécanismes à l'œuvre, les menaces et/ou enjeux environnementaux et une partie sur les actions à envisager. L'atelier est participatif et dure autour de 3 heures à 5-8 personnes. Il existe des dizaines de sujets mais ça tourne souvent autour des enjeux environnementaux. Ça se fait en intelligence collective avec le moins d'intervention possible de la part de l'animateur.

Pour la fresque du numérique, il sera question des impacts environnementaux (et très rapidement sociaux et sanitaires) du numérique au sens large.
 

Pour la fresque du sol, le thème tourne autour du sol (la terre entre nos pieds et la roche), ses fonctions biologiques, ses services et les menaces.

Resto Trottoir du 29 Octobre 2023

Pour le prochain resto-trottoir, on se donne rendez-vous dimanche 29 Octobre à partir de 12h30 sur la place Marulaz à Besançon. S'il pleut, s'il grêle ou s'il neige (c'est bientôt l'hiver...normalement) ... on trouvera refuge comme à notre habitude sous les arcades du quai Vauban.

N'hésitez non-plus à venir nous donner un coup de main à la cuisine le samedi (contactez nous par mail assez tôt à l'avance pour qu'on vous donne l'adresse), ou nous aider à installer et à servir le repas le dimanche à partir de 11h30 devant la librairie l'autodidacte Place Marulaz.  

NON au Service National Universel !

Alors que même les militaires ne voulaient plus de cette institution ringarde, coûteuse et inutile, sorti par la porte, le service militaire revient par la fenêtre.

Relooké en SNU, s'inspirant du service civique, il sera sans objection de conscience et avec sanctions (impossibilité de passer le code, le Bac, le BAFA ou un autre dîplôme, exclusion des concours administratif, etc). Il concernera tous et toutes les jeunes ayant 16 ans, sera composé d'une période de deux semaines minimum obligatoires en caserne encadrée par des militaires ou des gendarmes et se fera pendant les vacances scolaires, puis d'une mission d’intérêt général...

Concernant les deux semaines en caserne encadrées par des militaires, c'est à dire en l’absence de professionnels ayant une vraie formation d’encadrement des jeunes, la presse s’est déjà fait l’écho à plusieurs reprises de violences et de comportements dégradant et inappropriés (notamment des agressions sexuelles). Il ne s'agit pas de simples dérives individuelles, le projet et le cadre militaire, donc viriliste, du SNU les favorisent.

Encadrement militaire, levée du drapeau,  chant guerrier, uniforme, parcours du combattant, raid commando, etc. contribueront à  l’endoctrinement des jeunes. Il s’agit d’inculquer un esprit  d’obéissance aux règles, un respect absolu des normes…"Obéis ! marche droit ! et surtout ferme ta gueule !"

Règles et normes qui, pour la plupart,  ne visent qu’à perpétuer les inégalités et injustices inhérentes à l’organisation actuelle de la  société.

La propagande visera à banaliser encore plus le rôle de l’armée,  alors que celle-ci est en pointe dans la répression, sur le territoire français, dans les ex-colonies et  diverses régions du monde. Sans surprise, il n’est nullement question dans le programme de  pacifisme, de non-violence, ni de remise en cause du rôle de l’armée.

Dans l'année qui suivra les deux semaines obligatoires, les adolescent-e-s devront s'engager dans la réalisation d’une mission d’intérêt général: solidarité, santé, éducation, environnement, sport ... et évidemment la défense (n'oublions pas que nous vivons une époque où le sécuritaire prime sur le social). Le SNU, c'est faire travailler les jeunes gratuitement sous couvert "d'intérêt général" : ainsi ils et elles seront prêt-e-s pour la précarité qui les attend dans le monde du travail.

Le SNU, c'est le renforcement de la militarisation, une opération de soumission de la jeunesse et du travail gratuit.

Non à l'armée dans les écoles !

Oui à une école émancipatrice !

Abandon et Abrogation du Service National Universel !

 

RENTREE LIBERTAIRE : "L'agonie des rivières comtoises : pêcher capital" - samedi 7 octobre à 20h.

Une conférence gesticulée de Manon Silvant

Lieu ; SCOPS , 12 rue des frères Mercier, Besançon,
Le samedi 7 octobre 2023 à 20h.
Entrée libre, PAF (participation aux frais, on fera tourner le chapeau), avec un apéro dînatoire dès 19h30 avant le début de la conférence à 20h. . 

« Synopsis
La conférence commence par faire l’état des lieux actuel des cours d’eau comtois. Ensuite, les 7 grandes causes de dégradation des rivières, telles que définies par les scientifiques, sont énoncées avec, pour chacune, des exemples issus de l’expérience de la conférencière au sein du collectif SOS Loue et Rivières Comtoises ainsi qu’au sein de la Commission de Protection des Eaux (CPEPESC).

Parmi les sujets abordés : Comment une entreprise de l’agro-industrie responsable de pollution peut recevoir plusieurs mises en demeure préfectorales sans être inquiétée pendant plusieurs années ? Pourquoi le lessivage des fonds ne « lave » pas les rivières ? Pourquoi le bassin versant du Cusancin, petite rivière du Doubs, n’est protégé qu’à 4% ? Pourquoi les épandages de lisier ne sont pas interdits en hiver ? »

La page de l'événement à la SCOPS :
https://www.scops.casa/%C3%A9v%C3%A8nement/conf-gesticulee-lagonie-des-rivieres-comtoises-pecher-capital/?instance_id=30451

Le programme de la Rentrée Libertaire 2023 :
https://besac-libertaire.info/

Une page dédiée à des ateliers pour aller plus loin sur des thématiques environnementales similaires à Besançon : https://linktr.ee/fresquesbesancon